mars 28, 2020, 04:57:15 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Gaz de schiste: Un bon Jack (2)  (Lu 942 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6052
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Gaz de schiste: Un bon Jack (2)
« le: mars 26, 2011, 11:49:38 pm »
Un bon Jack (2)

Par Richard Martineau

Le rapport du BAPE semble faire l’unanimité. Sauf un point : le fameux cinq milliards de dollars que le gouvernement aurait pu se mettre dans les poches s’il avait vendu ses permis d’exploitation au même prix que ceux de l’Alberta.

« DES POMMES ET DES ORANGES »

Selon Jean Charest, cette conclusion du BAPE ne tient pas la route.

« C’est une fabulation, a-t-il lancé. Comment pourrait-on vendre nos permis aux prix en vigueur en Alberta? Là-bas, on sait qu’on va trouver du gaz de schiste. Alors qu’ici, on en est encore au stade de l’exploration. »

Bref, on ne peut pas prendre les chiffres de l’Alberta et les appliquer chez nous. Ce n’est pas la même réalité.

UNE LOI VÉTUSTE

Qui dit vrai? Les spécialistes passeront certainement cette question au peigne fin au cours des prochains jours.

Reste la réalité : le coût des permis miniers au Québec est de dix sous l’hectare. Une vraie farce.

Qui prouve encore une fois le besoin de revoir de fond en comble la Loi sur les mines.

La Coalition « Pour que le Québec ait meilleure mine » milite en ce sens depuis des années. Selon les membres de cet organisme, notre Loi sur les mines est vétuste et injuste.

TASSE-TOI MONONCLE!

Par exemple, actuellement, toute personne peut acquérir un claim au Québec. Le claim confère un droit d’accès au territoire, de même qu’un droit exclusif d’exploration des ressources minérales se trouvant dans le sous-sol.

En vertu de l’article 8 de la Loi sur les mines, le claim est un droit immobilier. Il confère un droit de PROPRIÉTÉ sur les ressources minérales du sous-sol, QUEL QUE SOIT le propriétaire des droits de surface.

En d’autres mots : une entreprise n’a pas besoin de votre permission pour creuser un puits sur votre terrain. Elle achète un permis, et se pointe avec son équipement.

Vous, vous fermez votre gueule et vous vous achetez des boules Quiès.

À QUATRE PATTES

Non seulement la loi n’oblige pas l’entreprise à vous avertir ni à vous informer sur les travaux qu’elle compte entreprendre sur VOTRE terrain, mais si vous refusez, l’entreprise peut recourir à une procédure d’expropriation! Méchant deal, non? C’est ce qu’on appelle se mettre à quatre pattes devant l’industrie.…

Ça me rappelle l’affaire Hertel-des-Cantons, quand Lucien Bouchard avait voté une loi RÉTROACTIVE rendant légale la construction illégale d’une ligne de haute tension!

Au Québec, c’est comme ça : quand vient le temps d’exploiter nos ressources, le citoyen ne vaut plus grand-chose.…

LES VILLES EN FOLIE

Vous trouvez le maire Jean Tremblay inquiétant? Vous n’avez encore rien vu. Cette semaine, Stéphane Gendron (qui s’est vanté à plusieurs reprises de violer la loi 101 en tenant ses conseils municipaux dans la langue de Mordecai Richler) a dit qu’il voulait demander au gouvernement de soustraire la Ville de Huntingdon à la loi 101 pendant cinq ans.

La loi 101 s’appliquerait partout au Québec sauf dans sa municipalité!

Finalement, quand on regarde ce qui se passe à Québec, à Saguenay, à Huntingdon et à Mascouche, ce ne sont pas les périodes de questions de l’Assemblée nationale qu’il faudrait télédiffuser, mais les conseils municipaux.

Et à Télétoon, en plus.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Gaz de schiste: Un bon Jack (2)
« le: mars 26, 2011, 11:49:38 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!