mars 28, 2020, 04:13:56 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Nord du Québec: une première mine 100% chinoise  (Lu 1466 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6052
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Nord du Québec: une première mine 100% chinoise
« le: février 13, 2012, 06:09:53 pm »
Le rachat de la petite société canadienne Goldbrook Ventures par son partenaire chinois Jilin Jien Nickel permettra à l'empire du Milieu de détenir l'entier contrôle sur le projet Nunavik Nickel, dans l'extrême nord du Québec. Le projet deviendra de ce fait la première mine québécoise à propriété 100% chinoise.

Jilin Jien a déposé à la mi-janvier une offre d'achat amicale de quelque 100 millions de dollars pour Goldbrook (V.GBK), une junior de Vancouver avec laquelle elle s'était associée pour racheter Canadian Royalties et son projet Nunavik Nickel en 2009.

La société québécoise Canadian Royalties avait démarré en 2007 la mise en valeur de son projet de nickel à quelques pas de la mine Raglan, exploitée par Xstrata. Or, la crise financière a cassé les reins de la junior, la forçant à trouver un chevalier blanc.

Malgré les appels à l'aide de son patron de l'époque, Glenn Mullan, personne au Québec n'a voulu ou n'a pu sauver la société. Est alors entrée en scène Jilin Jien Nickel, qui s'est associée avec Goldbrook Ventures pour former Jien Canada Mining, racheter Canadian Royalties et relancer le projet Nunavik Nickel. Les Chinois en détiennent 75% des actions, comparativement à 25% pour la minière canadienne.

Depuis, les relations sont houleuses entre Goldbrook et les Chinois. Une source proche du dossier nous a déjà confié que des problèmes de compréhension et d'interprétation de l'entente originale minaient la bonne entente entre les partenaires.

Les différends se sont transportés devant les tribunaux. Dans un des cas, Goldbrook accusait Jilin Jien d'avoir effectué une manoeuvre contraire à l'entente de partenariat, avec pour effet de diluer la participation de Goldbrook. Le tribunal d'arbitrage a demandé le rétablissement des participations originales. L'offre d'achat de Jilin Jien, si elle réussit, rendra caduques les disputes judiciaires.

Jilin Jien Nickel investit environ 800 millions pour construire la mine et les installations portuaires. Son président en avait fait l'annonce en août dernier après une rencontre avec le premier ministre Jean Charest à Pékin, précisant que les mesures de soutien prévues au Plan Nord avaient convaincu l'entreprise de doubler son investissement. Le premier ministre avait quant à lui indiqué que des discussions étaient en cours à propos de l'alimentation en énergie du complexe minier. Le début des activités est prévu à la fin du troisième trimestre et la mine emploiera environ 500 travailleurs (250 en alternance).

En mettant la main sur Goldbrook, Jilin Jien prend aussi le contrôle d'un nouvel ensemble de propriétés d'exploration dans la région de Raglan, de part et d'autre des propriétés de Xstrata et Canadian Royalties.

En plus du nickel, les Chinois lorgnent également le fer de l'Est canadien. L'aciériste WISCO est le principal client de la mine du lac Bloom, exploitée par Cliffs Natural Resources près de Fermont. Le même aciériste est engagé dans le mégaprojet d'Adriana Resources, entre Schefferville et Kuujjuaq, et détient aussi 25% de Century Iron Mines, qui a des projets dans la Fosse du Labrador et à la Baie-James.


Source: Site web du CyberPresse

gouvernement.qc.ca

Nord du Québec: une première mine 100% chinoise
« le: février 13, 2012, 06:09:53 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!